World Clean Up Day 3

Une action concrète pour un quartier plus propre !

Samedi 18 septembre, de 10h à 12h, s’est tenue la journée mondiale de nettoyage de notre planète en partenariat avec le Centre Social de l’Arbrisseau et les associations Itinéraires et FAME. À Lille et dans la métropole, de nombreuses opérations citoyennes de ramassage des déchets ont été organisées.
Convivialité et bonne humeur étaient les mots d’ordre ! La journée a débuté par un petit-déjeuner et s’est terminée par un barbecue au soleil. À Lille-Sud, une quantité énorme de déchets a pu être ramassée par 160 bénévoles dans le quartier. Cette action a ainsi permis de redonner aux habitant.es un espace de vie propre et accueillant tout en sensibilisant les collégien.nes à la propreté. Les gestes simples du quotidien sont aussi importants que les actions menées par les services d’entretien de la ville.

World Clean Up Day 32022-01-24T17:02:06+01:00

Mobilisation pour la cause des femmes

Cette fin d’année a été marquée par une forte mobilisation de la part de toute l’équipe du centre sur la campagne annuelle de dépistage du cancer du sein, ainsi qu’à l’encontre des violences faites aux femmes et aux filles. Tout a commencé lors de l’Octobre Rose avec une mobilisation accrue sur nos réseaux sociaux et dans nos actions. En novembre, les activités en lien avec la lutte contre les violences sexistes ont fédéré les habitant.es de Lille-Sud.

Octobre rose et bleu !

Nous avons marché à l’occasion de l’Octobre Rose qui vise à transmettre un message de prévention et de dépistage du cancer du sein, mais également dans le cadre de la semaine bleue qui valorise la place de nos aîné·es dans la vie sociale.

Macho Man

Début novembre, les secteurs adulte et jeune adulte sont allés visiter le spectacle-installation Macho Man qui se jouait au Grand Sud. C’est une expérience interactive durant laquelle le public, accompagné d’un système d’audioguides, déambule dans l’installation comme dans un labyrinthe et devient acteur du spectacle. Une traversée de 60 minutes qui nous met, avec justesse et puissance, face aux violences machistes existant dans les cercles conjugaux, familiaux, professionnels, sociaux et judiciaires. Cet événement s’inscrit dans le cadre de la programmation de la Ville de Lille autour du 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles.

Visite de l’Institut Pasteur de Lille

Le 29 octobre, les seniors ont visité le musée de l’Institut Pasteur avec Sabrina dans le cadre de l’Octobre Rose. Cette visite était organisée par la Ville de Lille et la CPAM. Nous avons appris l’origine de l’implantation d’un institut Pasteur à Lille, les découvertes de Louis Pasteur et Albert Calmette, la différence entre virus, bactérie, parasite et champignons jusqu’à l’apparition du vaccin.

Ateliers débat sur les violences sexistes

De nombreux ateliers ont été mis en place avec des associations telles que le mouvement du Nid ou le GRDR afin d’aborder cette thématique. Pour achever notre mobilisation, nous avons participé à la marche nocturne qui avait lieu à la Citadelle.

Si vous êtes victime de violence, appelez le 3919 (gratuit, anonyme, disponible 7/7j, 24/24h).

Mobilisation pour la cause des femmes2022-01-24T13:45:14+01:00

Vivons Retraite en 2022

Bienvenue à la retraite !

Les restrictions sanitaires nous ayant obligées à reporter la plupart de nos évènements, le programme Vivons Retraite a enfin vu le jour en cette fin d’année. C’est un cycle de 5 ateliers dédiés à la retraite qui auront lieu en partenariat avec la CARSAT au centre social avec une équipe de professionnels pluridisciplinaires.
On retrouve parmi toutes ces activités :

  • Des temps d’échange avec une psychologue, en partenariat avec le Centre de Santé Polyvalent ;
  • Accès et maîtrise du numérique pour faciliter vos démarches administratives et gagner en autonomie avec nos équipes de la médiation numérique ;
  • Prendre soin de sa santé en partenariat avec Défi autonomie Séniors ;
  • Bien vivre chez soi pour pratiquer les bons gestes et faire des économies d’énergie en partenariat avec SOLiHA ;
  • Droits et ressources à la retraite pour vous présenter les aides auxquelles vous pouvez être éligible. Ces sessions visent aussi à mieux gérer votre budget. En partenariat avec le Cabinet d’Expertise Sociale.

Le programme Vivons Retraite continuera en 2022 afin d’accompagner les futur·es et les jeunes retraité·es dans cette nouvelle phase de vie.

Vivons Retraite en 20222022-01-24T12:21:10+01:00

Programme senior Vivons retraite

centre_social_culturel_lazare_garreau_programme_vivons_retraite

Vous êtes jeune retraité ou sur le point d’entrer dans cette nouvelle étape de vie ? Des questions subsistent ? À vos agendas !

ACCÉDEZ À LA PROGRAMMATION

Télécharger le programme
Programme senior Vivons retraite2021-11-18T11:18:23+01:00

Mobilisation contre les violences faites aux femmes et aux filles

À l’occasion de la journée internationale de l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles qui aura lieu le 25 novembre, le centre se mobilise durant tout le mois de Novembre. Au programme, des ateliers d’échanges et d’expression, participation à des évènements culturels et sportifs.

centre_social_culture_lazare_garreau_mobilisation_violences_faites_femmes_filles
Télécharger le programme
Mobilisation contre les violences faites aux femmes et aux filles2021-11-16T11:42:46+01:00

Alphabétisation et culture !

L’été approchant, l’envie de « sortir », « voir autre chose », se faisait de plus en plus sentir dans les ateliers de français. Avec Haleh et Ourida, les formatrices de l’association Culture et Liberté, et Joachim qui anime les ateliers de français dans les centres sociaux du quartier, on est parti à la découverte de lieux culturels de la région.
Pour ces sorties, les participants des différents niveaux des trois centres sociaux sont invités. C’est l’occasion de se rencontrer et d’échanger en dehors de la salle de classe et revoir tout ce qui a été vu pendant les ateliers de français. On commence le mois de juillet au Tripostal, un grand espace d’exposition près de la gare Lille Flandres. On y visite l’exposition COLORS, où les artistes cherchent à nous faire réfléchir sur ce qu’est la couleur et ce qu’elle suscite en nous. Notre super guide nous fait découvrir tous les secrets des œuvres de l’exposition. Cette dernière est très jolie et nous en met plein les yeux, on a pris beaucoup de photos !
La semaine suivante on part au Palais des Beaux-Arts de Lille, la médiatrice nous fait découvrir l’histoire de certaines œuvres parmi les très nombreux tableaux et sculptures du musée.
On continue notre tournée des musées avec le Louvre-Lens. On part en bus le matin, pour aller découvrir l’exposition temporaire « Les Tables Du Pouvoir ». On y découvre l’histoire des « arts de la table » à travers différentes époques et cultures. L’exposition nous présente comment les personnes qui avaient du pouvoir le montraient par la taille de leurs festins il y a plus de 3000 ans, ou encore comment les hommes riches grecques mangeaient allongés pendant des heures… Tout ça nous a ouvert l’appétit, on est parti pique-niquer dehors pour profiter du soleil et du parc qui entoure le musée. L’après midi, retour au musée et on visite la galerie du temps, qui rassemble des œuvres du monde entier dans une immense salle.
En août, on part au musée d’histoires naturelles de Lille, pour la collection permanente et une exposition temporaire sur le loup qui nous fait découvrir toutes ses facettes.
On a découvert pas mal de choses dans tous ces musées, et on espère continuer ces sorties cet automne !

Alphabétisation et culture !2021-10-05T15:35:33+01:00

La prévention santé durant la crise sanitaire

Depuis le 16 mars 2020, face à l’épidémie de la COVID-19 des mesures de confinement ont été imposées aux Français.
La perte de la routine quotidienne, le fait de rester isolé et le lien social altéré, la peur de la maladie et les conditions de vie bouleversées ou plus précaires ont pu mettre notre santé mentale à l’épreuve (troubles du sommeil, un repli sur soi, tensions familiales, une irritabilité accrue ; une sorte de syndrome de stress post-traumatique, du fait de l’enfermement, la peur de la contamination …).
De nombreuses personnes étrangères aux troubles émotionnels ont donc dû se tourner vers des établissements de santé. Ainsi le centre social a souhaité aider les habitants à s’orienter entre les différentes associations et centres médico-psychologiques en créant un guide simple et synthétique de l’offre au sud de Lille.
Les professionnels et les bénévoles du centre social en contact avec le public ont pu bénéficier du dispositif de sensibilisation « Ambassadeurs COVID-19 ». Formé par la Sauvegarde du Nord, les ambassadeurs ont pu prévenir, sensibiliser et distribuer des kits de protection sanitaires. Ce guide faisait partie du kit distribué.
Au secteur adulte, le lien social a malgré tout été maintenu grâce aux sorties nature mêlant rigolade et sport ! Plusieurs rendez-vous ont été organisés, les samedis matin pour les adultes et les jeudis après-midi pour les séniors !
L’équipe a continué cette année de rendre visite à domicile aux personnes ne voulant pas se déplacer en leur proposant de la gym douce adaptée pour celles et ceux qui le souhaitaient.
Maintenir les séances mensuelles de sophrologie a permis aux adhérents de mieux gérer le stress.
Une psychologue du Centre de Santé Polyvalent organise dès à présent des permanences les vendredis de 14 à 16h30 sur rendez-vous.

La prévention santé durant la crise sanitaire2021-10-05T11:37:09+01:00

La médiation numérique plus que jamais nécessaire

Nos médiateurs numériques se mobilisent pour trouver des solutions. De nouveau confinés, nous diversifions nos actions pour répondre à vos besoins

Le confinement lié à l’épidémie de coronavirus a fait exploser l’utilisation des outils numériques pour tous les aspects de la vie : télétravail, école à la maison, démarches administratives, contact avec les proches…

Et avec lui, la nécessité d’être plus à l’aise avec les outils digitaux se fait plus que jamais sentir.

C’est pourquoi les ateliers informatiques à destination des seniors continuent  à distance par visioconférence (ZOOM).
Le lien est envoyé aux participants par notre groupe Whatsapp.
C’est à la fois une manière de faire perdurer la montée en compétence numérique et de garder le contact.

Pendant ce nouveau confinement le centre social propose toujours un accueil individuel avec un médiateur numérique. Avec les aides aux démarches en ligne, nous assurons aussi la formation au numérique de manière individualisée et selon vos besoins (ordinateur en panne, problème de connexion etc.).

Pour répondre aux nouveaux enjeux du télétravail, un espace dédié est à disposition au centre social pour tous les étudiants et les demandeurs d’emploi. Dans cette espace, on peut avoir accès à un d’équipement informatique, une connexion internet et un accès à l’impression de document, dans le respect bien sûr, des règles sanitaires.

Nous sommes aussi présents le mardi matin place du marché, devant la mairie de quartier, et le jeudi sur le parking des Halles du Sud (supermarché) de 9h30-12h pour fournir des services de proximité et aller au devant des personnes.

Appelez-nous en cas de besoin, l’équipe du centre social est à votre écoute !

La médiation numérique plus que jamais nécessaire2020-11-18T17:41:22+01:00

DES VACANCES FAMILLES BIEN MÉRITÉES!

Quelle année ! Après des semaines de confinement et un avenir incertain, le coronavirus a bien failli gâcher nos vacances d’été.
Le projet Vacances familles du centre social Lazare Garreau a failli ne pas voir le jour. Pourtant, des familles avaient depuis janvier 2020 planifié la destination, le mode d’hébergement, les actions d’autofinancement,… Les demandes de financement auprès de la CAF, VACAF, la Fédération nationale des centres sociaux et l’ANCV avaient été faites aussi en temps et en heure.
17 mars 2020, annonce du confinement en raison d’une pandémie : situation inédite pour tous les habitants. Cette crise sanitaire a perturbé l’équilibre et le quotidien de chacun et a eu un impact sur les relations familiales, les conditions de vie des ménages, la gestion du quotidien.
Les formes et la durée de cette mise en quarantaine ont été variables et vécues différemment selon les personnes. Cela a été difficile notamment pour les familles des quartiers prioritaires.
Les manières de vivre le confinement ont été uniques et singulières pour chacun d’entre nous en fonction : des lieux de vie (surface des espaces de vie ; nombre de personnes sous le même toit ; espace extérieur ou pas ; maison ou appartement ; …) ; de la situation personnelle (en couple, en famille, en parent isolé, …) ; de la place dans la famille (père, mère, jeune adulte revenu au domicile parental, adolescent, enfant) ; et enfin évidemment de la situation professionnelle et financière.
Cette expérience inédite de mise en quarantaine venait se confronter, se heurter aux histoires personnelles et familiales et venaient révéler certains aspects de la vie familiale, avec d’éventuelles conséquences psychologiques sur les relations familiales.
Pour certains parents, le confinement était une aubaine et l’occasion de réunir les enfants sous le même toit pendant un temps et partager des moments ensemble, de veiller sur eux (quitte à les garder lors de la période de déconfinement) ; pour d’autres, en particulier pour certaines mères de famille, c’était une exacerbation de la « charge mentale » habituelle, des enfants qu’il fallait occuper en fonction de leur âge dans des espaces parfois réduits auquel il fallait ajouter les tâches ménagères quotidiennes, et certaines le télétravail.
Pour d’autres familles, le confinement était un miroir grossissant qui venait exposer le couple ou la famille à ses dysfonctionnements et ce, sans les exutoires habituellement présents (le travail ou l’école, les activités physiques, les liens sociaux et amicaux…). Cela a pu être une source de stress importante et de tension familiale.
Ainsi, la perte de la routine quotidienne, la limitation des rapports sociaux voire familiaux et des activités physiques, la peur de la contamination, et pour beaucoup l’inquiétude financière ont confronté les familles à une nouvelle réalité qui a eu des conséquences mesurables (troubles du sommeil, un repli sur soi, tensions familiales, une irritabilité accrue ; une sorte de syndrome de stress post-traumatique, du fait de l’enfermement, la peur de la contamination,…).
Face aux situations tendues qu’a pu provoquer le confinement dans certaines familles, le centre social pensait qu’il était nécessaire de maintenir des repères structurants tant pour les parents que pour les enfants. Réduire le stress, renouer les liens, retrouver de la sérénité, changer d’environnement, diminuer la tension suite à la crise sanitaire en maintenant les vacances familles.
Cela s’est fait en mettant en place tous les protocoles sanitaires nécessaires pour garantir la sécurité des familles et des accompagnatrices, que ce soit au centre, dans le bus, au camping et au retour du séjour. Le nombre de familles bénéficiaires a été réduit -après désistement de certaines- de 7 à 5 familles afin de garantir les gestes barrière, notamment dans le bus.
Ainsi, 25 personnes ont pu partir cette année au Camping Club « L’Evasion » en Vendée du 25 juillet au 1er août. Au programme, détente, piscines, toboggans, plage et lagon, activités sportives, soirées dansantes, karaoké, magie,…. tout en respectant les gestes barrière. La fréquentation du camping étant moindre cette année, cela a grandement facilité les distanciations physiques.
De plus, afin de découvrir la région, les familles ont pu visiter la 2ème ville de Vendée, les Sables d’Olonne, d’où part la fameuse course le « Vendée Globe » (course à voile autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance qui a lieu tous les 4 ans ; le prochain départ aura lieu en novembre). Les familles avaient donc quartier libre et ont pu visiter la ville, aller au restaurant pour certaines, faire les commerces, et aller se baigner sur la grande plage (d’autant qu’il faisait chaud). En fin d’après-midi, elles ont pris une navette fluviale gratuite pour aller sur un autre port (ponton de départ du Vendée Globe), d’où les familles ont pu admirer quelques bateaux à voile de la course, puis finir la journée par un marché nocturne sur l’un des quais.
Comment bien se changer les idées et surtout « respirer » après ce qu’on a vécu?! Le projet des vacances familles sert beaucoup à cela ; il était d’autant plus appréciable cette année. De quoi nous donner de l’énergie pour une rentrée qui s’annonce tout aussi imprévisible….

DES VACANCES FAMILLES BIEN MÉRITÉES!2021-05-17T09:19:17+01:00

Journal d’été d’une habitante déconfinée.

Domitille du GRDR et Laura, qui anime les ateliers de français dans les trois centres sociaux du quartier, ont réuni toutes leurs apprenantes pour passer un bout de l’été ensemble en proposant diverses activités. Nous vous laissons découvrir ce journal d’été d’une habitante déconfinée.

Après cette longue période de confinement, cet été les participantes des ateliers de français en ont profité pour s’aérer et s’en mettre plein les yeux !

Côté nature, c’est à la citadelle que nous avons pris un bon bol d’air en nous baladant le long des berges et en rencontrant sur notre route les moutons et chevaux des éco-pâturages mis en place par la ville de Lille. Un petit arrêt pour regarder les péniches glissées sur l’eau et s’imaginer voyager jusqu’en Hollande.
L’eau c’est beau, mais c’est mieux quand on peut se baigner, alors direction Bray-Dunes pour faire trempette et lézarder sur la plage. Un pique-nique convivial, un petit jeu de cartes et hop ! C’est déjà l’heure de repartir avec de jolies couleurs sur les joues et… le bout du nez !

Côté culture, on n’a pas chômé non plus ! Première visite au musée d’Histoire Naturelle, pour observer la nature toujours, mais observer cette fois plus particulièrement la zoologie, la géologie et l’insectarium pour jouer à « où est le phasme ? ».
De Lille on part maintenant à Tourcoing visiter le MUba. Guidées par Tristan, nous avons découvert l’incroyable collection éclectique de ce musée. Un bon moyen d’enrichir son vocabulaire quand on apprend le français.

Après la peinture et la sculpture, place au septième art ! Nous avons profité de deux projections de films d’animation au Grand Sud. L’occasion de sortir en famille, pour visionner « Minuscule, la vallée des fourmis perdues » et « Azur et Asmar ». De quoi régaler les enfants et les mamans ! On a quand même fini par un film juste pour les adultes, un moment de détente et de comédie en allant cette fois-ci dans le centre ville visionner « Adorable », l’histoire d’une mère qui essaie de gérer la crise d’adolescence de sa fille. Même si les acteurs parlent vite, et qu’on n’a pas tout compris, on a bien rigolé !

Alors effectivement on s’en est mis plein la vue, mais on n’a pas oublié de travailler ! Tous les mardis après-midi, la Fabrique du Sud nous a accueillies pour continuer à apprendre le français durant l’été ! Ces diverses activités nous ont permis de découvrir des lieux de la métropole et de la région, d’améliorer nos connaissances et surtout de passer des moments agréables ensemble et en familles, à l’extérieur, après avoir été confinés chez soi. Cela nous a grandement fait du bien.
Merci à Laura et Domitille d’avoir pris soin de nous cet été.

Journal d’été d’une habitante déconfinée.2020-08-13T13:57:21+01:00