About Manon Thirion

This author has not yet filled in any details.
So far Manon Thirion has created 202 blog entries.

Le programme d’été est arrivé !

Télécharger le programme
Le programme d’été est arrivé !2022-07-05T13:51:18+01:00

Lille-Sud se mobilise pour les droits des femmes !

LE PROGRAMME

Télécharger le programme
Lille-Sud se mobilise pour les droits des femmes !2022-03-01T14:10:14+01:00

Du nouveau dans l’équipe communication !

Cette année, l’équipe communication du Centre Social et Culturel Lazare Garreau a connu quelques changements. D’abord, l’arrivée de Thomas, community manager, puis celle de Manon, chargée de communication, qui vient remplacer Camille qui nous quitte en cette fin d’année pour de nouvelles aventures.

Une nouvelle responsable

« J’ai rejoint le Centre Social et Culturel Lazare Garreau en décembre 2021, après des études en communication et en sociologie. Parmi mes principales missions, il y a la conception du programme de l’année, du programme d’été, du rapport d’activité annuel ou encore du Gare aux News que vous tenez entre vos mains ! Ce qui me plaît le plus dans mon travail, c’est de participer à la circulation de l’information et à la vie du quartier. J’aime aussi le fait que mon travail soit polyvalent, les journées sont toutes différentes ! »

Notre objectif est de renforcer le lien entre le centre social et les habitantes et habitants de Lille-Sud.

Thomas, Community Manager

Monsieur Facebook !

« Je suis arrivé cet été pour renforcer l’équipe communication. Ancien infographiste dans la transition énergétique, je me suis reconverti dans la communication digitale. C’est moi qui me cache derrière les réseaux sociaux du centre ! Aujourd’hui, je m’occupe du site web, du Facebook et du Instagram du centre social. Grâce aux réseaux sociaux, je suis en contact avec les habitant.es du quartier. J’aime aussi échanger avec les équipes du centre et pouvoir aider mes collègues sur certains projets. »

Du nouveau dans l’équipe communication !2022-01-24T17:18:44+01:00

Course de bolides

Première édition !

Nos 20 participant.es de 6 à 12 ans ont construit leur bolide uniquement avec des matériaux recyclés. Trois séances d’atelier construction ont été mise en place pour laisser libre court à leur créativité. La customisation des bolides a été réalisée aux Fablab du Centre Social Projet avec la découpeuse laser. Ce partenariat nous permet de construire des véhicules plus esthétiques tout en utilisant un maximum de matériaux de récupération. Cette grande compétition a rassemblé tous les enfants. Un moment très impressionnant pour tous et toutes ! La deuxième place a été remportée par Pierre Emmanuel avec un parcours de 5m17 ! Face au franc succès de cette opération, une seconde édition sera organisée en 2022.

Course de bolides2022-01-24T17:12:28+01:00

Robotique

Les ateliers battent leur plein !

Le mercredi, c’est robotique avec Alexis ! Les jeunes de 3 à 17 ans apprécient ce moment de découverte et d’expérimentation où ils peuvent réaliser des expériences fabuleuses et s’initier aux métiers du numérique et de la programmation. Le mot d’ordre est clair : tout est possible avec rien. Alexis s’est lancé le défi de n’utiliser que des matériaux recyclés. C’est un bon moyen pour les enfants d’avoir des produits personnalisés et 100% récup’. De l’exploration de la faune et de la flore locale jusqu’à la création de robots téléguidés, rien n’arrête Alexis et ses jeunes qui en redemandent à chaque séance. Alexis a fait l’objet d’une importante mise en lumière sur notre réseau social Facebook. Le centre social étant plus que jamais dans un objectif clair de transition numérique, il nous était essentiel de valoriser le travail accompli. Les ateliers sont aussi l’occasion de remettre les mathématiques et les sciences au goût du jour. Des matières auxquelles on tente de redonner un second souffle dans nos collèges et lycées.

Robotique2022-01-24T17:08:44+01:00

Fête des quartiers

Une belle parenthèse !

Samedi 25 septembre, une fête des quartiers s’est déroulée sur la place de la Méditerranée de 14h30 à 17h30. Elle était organisée par l’association FAME avec l’association Wellouëj. Les personnes présentes ont pris part aux ateliers de sérigraphie, de lecture en musique avec l’association Du Vent Dans Les Mots, de peinture ainsi qu’à divers jeux ludiques ! En fin de journée, le camion de glace a eu un grand succès auprès des enfants !

Une belle parenthèse qui vient marquer la fin des beaux jours dans le quartier Lille-Sud.

Fête des quartiers2022-01-24T17:05:09+01:00

World Clean Up Day 3

Une action concrète pour un quartier plus propre !

Samedi 18 septembre, de 10h à 12h, s’est tenue la journée mondiale de nettoyage de notre planète en partenariat avec le Centre Social de l’Arbrisseau et les associations Itinéraires et FAME. À Lille et dans la métropole, de nombreuses opérations citoyennes de ramassage des déchets ont été organisées.
Convivialité et bonne humeur étaient les mots d’ordre ! La journée a débuté par un petit-déjeuner et s’est terminée par un barbecue au soleil. À Lille-Sud, une quantité énorme de déchets a pu être ramassée par 160 bénévoles dans le quartier. Cette action a ainsi permis de redonner aux habitant.es un espace de vie propre et accueillant tout en sensibilisant les collégien.nes à la propreté. Les gestes simples du quotidien sont aussi importants que les actions menées par les services d’entretien de la ville.

World Clean Up Day 32022-01-24T17:02:06+01:00

Un Noël au centre

Le mardi 7 décembre au petit matin, sept petites mains se sont réunies en cuisine pour rassasier l’estomac de leurs convives affamés. Le repas de Noël symbolise le début de notre programmation pour les fêtes de fin d’année. Au mois de décembre, les enfants sont montés à poney, nous nous sommes téléportés à Cuba avant de finir au marché de Noël de Reims. Le tout dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Le 7 décembre, les casseroles se sont mises à chanter, les marmites ont sifflé, le four a baillé et les assiettes ont virevolté dans tous les sens afin que tout soit prêt. Ce repas a rassemblé une partie de l’équipe salariée ainsi que des habitant·es du quartier.
Et le menu dans tout ça ?

On a débuté les hostilités par un léger apéritif : vin blanc / rouge ou soda (et de l’eau bien évidemment !). Nos estomac bien préparés, il est temps de démarrer ! En entrée, nous avons mangé des briques fourrées aux petits légumes ou au fromage de chèvre. Un délice ! Une cuisse de poulet farcie avec quelques haricots verts et des pommes de terre au four ont fait office de plat de résistance. Et là, le moment le plus attendu du repas de Noël : la bûche. En l’occurence, LES bûches ! Poire-chocolat, fruits rouges, spéculoos, chocolat noir, autant vous dire que peu importe notre choix, on s’est RÉ-GA-LÉ !

Un moment convivial

Ce repas, c’est aussi l’occasion pour toute l’équipe de se retrouver autour d’une table, dans la bonne humeur et l’odeur du gel hydroalcoolique, symbole de cette année pas forcément meilleure que la précédente d’un point de vue sanitaire. Au nom de toute l’équipe du Centre Social Lazare Garreau, nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année !

Le spectacle Cubanista

Le dimanche 12 décembre 2021, les seniors se sont rendus au Casino Barrière de Lille pour voir la comédie musicale Cubanista. Un véritable show qui nous embarque du début à la fin dans une ambiance colorée et festive au rythme des sonorités cubaines. Au total, 15 artistes ont performé sur scène pour nous offrir un spectacle inoubliable. Pour certains, c’était une parenthèse durant une période plutôt morose. Tout le monde a adoré cette représentation.

J’ai adoré, c’était magnifique. Le son, les couleurs, les costumes, tout était sublime ! C’est un spectacle qui fait du bien. Je ne regrette pas du tout d’être venue. Merci beaucoup.

Marie-Christine

Un dîner spectacle sensationnel

Cubanista, c’est l’histoire de Jack Lewis, nommé par le président Eisenhower comme ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique à Cuba en 1957. Il arrive avec sa fille Mary, promise à de brillantes études à Harvard. De son côté Teresa, jeune femme de La Havane s’occupe de son frère Luis depuis la mort de leurs parents. Le jeune homme, captivé par les valeurs d’indépendance de la révolution et le flegme de la vie cubaine, va bouleverser l’avenir et le destin de ces deux familles… C’est aussi l’opportunité de déguster un dîner d’exception conçu par les Chefs du Resort Barrière Lille. Le menu et les programmations de 2022 sont détaillés sur le site internet du Casino Barrière.

On a fêté Noël au centre social !

Le mercredi 8 décembre 2021, au lendemain du repas de Noël de l’équipe du centre, nous avons organisé une grande fête dédiée aux enfants en partenariat avec Vilogia et l’association FAME. Au programme de cette journée folle, les enfants ont créé des sapins en pomme de pin ainsi que des boules de Noël, ils ont monté leur premier poney, ils ont joué au chamboule-tout, aux fléchettes, aux jeux de palais, au basket et à la pêche aux canards. Des activités variées auxquelles s’ajoutent le stand de crêpes réalisées par l’association FAME, des stands de maquillage et une tombola pour terminer la journée en beauté.

Une journée pleine de joie !

Que ce soit l’équipe d’animation ou bien les enfants, tout le monde s’est régalé ! Malgré le froid, les enfants étaient surexcités à l’idée de faire du poney. C’était le moment phare de la journée. Aussi, l’apparition inattendue du père Noël en personne a fait son effet auprès des petits et des grands. Muni de sa célèbre hotte, il a distribué tout plein de bonbons à qui fairait le plus beau des sourires. Autant vous dire que nous avons encore des crampes à force d’avoir montré toutes nos dents au père Noël ! Blague à part, cette journée spéciale nous a permis de consolider nos liens avec les jeunes avant de leur souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année.

La dernière sortie de l’année !

Pour cette ultime sortie, nous avons choisi de nous rendre à Reims pour visiter la cathédrale et le marché de Noël.
Le mercredi 22 décembre 2021, c’est sous un froid polaire que nous sommes arrivés au pied de la cathédrale de Reims. Le groupe s’est immédiatement rendu devant l’édifice religieux afin de débuter la visite guidée. On vous fait un compte-rendu de ce qu’on a appris ?

Un bâtiment riche de son histoire

Pour commencer, savez-vous d’où vient le mot cathédrale ? Ce terme vient du cathèdre, un majestueux siège gothique en bois à haut dossier qui est aussi appelé le « trône de l’évèque ». C’est la présence de ce siège qui permet, entre autre, de différencier une cathèdrale d’une basilique. La cathédrale de Reims s’est principalement faite connaître par le baptème de Clovis qui a eu lieu entre ses murs vers l’an 500. Par la suite, une trentaine de rois de France capétiens viendront se faire baptiser à leur tour. La réputation du bâtiment religieux tient aussi son origine d’une légende qui surviendra 300 ans après le baptème de Clovis : la légende de l’ampoule sacrée. Elle tient son nom de Clovis qui, lors de son baptème, pria et fit apparaître par miracle une colombe qui descendit du ciel en tenant dans son bec une fiole contenant l’huile qui lui sera appliquée sur le corps pour symboliser son sacre. En 1429, la ville de Reims reçu la visite de Jeanne d’Arc. Une statue à son éfigie trône sur la parvis ainsi qu’à l’intérieur de la cathédrale.

La cathédrale de nos jours

Aujourd’hui, l’édifice compte parmi les cathédrales les plus décorées avec au total 2303 statues qui ornent l’intérieur et l’extérieur du bâtiment. Lors des grandes guerres du XXème siècle, ce colosse de pierre calcaire a été victime de nombreux bombardements qui ont causé des incendies d’une ampleur inégalée. Ces vestiges subsistent sur les murs : la pierre fondue par endroit à cause des incendies, les éclats d’obus toujours visibles sur la façade ainsi que les nombreux travaux de conservation et de consolidation.
Parmi ce que l’on adore admirer dans les édifices chrétiens, les vitraux sont de véritables oeuvres d’art. Seule une infime quantité d’entres eux sont d’origine. Nous avons contempler les réalisations de Marc Chagall dont les couleurs majoritairement bleues, nous plongent dans une atmosphère envoûtante. Les « grisailles », en référence à leur couleur, dominent sur les parties latérales du bâtiment.

Un spectacle unique

Nous avons eu la chance d’assister à l’animation de l’horloge située dans l’enceinte de l’édifice. Chaque jour à midi pile, un mécanisme spectaculaire s’articule pendant une dizaine de seconde pour animer cet objet mystérieux.

La visite était très intéressante, cela faisait très longtemps que je n’étais pas revenu ici.

Marie-Christine

Un grand marché de Noël

Après la visite de la cathédrale, tout le groupe a bénéficié de temps libre pour aller manger et se rendre au coeur du marché de Noël qui se situe sur le parvis de cette dernière. L’occasion de faire connaissance avec les commerçant·es et les vigneron·nes produisant le champagne.

Un Noël au centre2022-01-24T16:47:05+01:00

Lutter contre le cyberharcèlement

Aujourd’hui, 1 ado sur 10 a déja été victime de cyberharcèlement (source : e-enfance).
Alors que le cyberharcèlement ne cesse de faire des victimes en France et dans le monde, le centre social a invité Yassine, surnommé « Siceron », youtubeur et expert en réseaux sociaux, à sensibiliser notre public sur cette thématique.
Trois créneaux ont été mis en place afin d’avertir tous les âges.

Permettre aux enfants de mieux appréhender les réseaux sociaux

Les pré-ados ont été les premiers à bénéficier des conseils du professionnel. Ces derniers sont exposés directement ou indirectement aux réseaux sociaux. Le but de ce premier échange est de bien préparer les jeunes aux médias.
À l’image de la conduite automobile, il y a des codes et des règles à respecter afin de se protéger et de ne pas nuire à autrui.
Le lendemain, c’est au tour des ados de suivre la leçon donnée par Siceron. Ils utilisent quotidiennement les réseaux sociaux. C’est l’occasion de comprendre les conséquences de nos actes sur les réseaux. Les jeunes ont trouvé cela très intéressant. La majorité d’entre eux déclare changer leur manière de naviguer sur le web afin d’être plus en sécurité.

Guider les parents

Le jeudi 8 octobre, ce sont les parents qui ont été invités à échanger sur la thématique du cyberharcèlement mais aussi de la cybercitoyenneté, cybersexualité ainsi que toutes les déviances présentes sur internet. Les adultes, de tout âge, maîtrisaient partiellement les réseaux sociaux. Certains diabolisaient l’usage de ces plateformes quand d’autres éprouvaient une réelle angoisse de ne pouvoir venir en aide à leurs enfants. Bref, panique à bord !
Yassine a su trouver les bons mots pour répondre aux inquiétudes des parents. Il a attiré l’attention sur la prévention des risques : comment se protéger et gérer ses comptes utilisateurs des différentes plateformes (Facebook, Snapchat, Tiktok, Instagram…). Ses précieux conseils et astuces ont été suivis par une rencontre avec les adultes afin d’échanger sur le rôle du parent dans ce cadre.

Nous avons interrogé Wafa, mère adhérente

Certains adultes étaient présents suite aux recommandations de leurs enfants qui avaient appréciés la leçon de Yassine. C’est le cas de Wafa, mère d’un enfant de 9 ans qui l’a convaincu de se rendre au centre pour assister au café-débat. Avant cette séance, Wafa déclare avoir une utilisation des réseaux sociaux récurrente mais uniquement de Facebook et Instagram. Les réseaux comme Snapchat et Tiktok lui étaient inconnus. Elle ne mesurait pas l’étendue des risques liés à ces plateformes. Nous lui avons posé quelques questions :


Que connaissiez-vous de la thématique abordée ?

Le sujet du cyberharcèlement ne m’était pas inconnu. J’utilise régulièrement Facebook et Instagram pour mon usage personnel. On entend souvent aux infos des faits divers relatifs à cette thématique. Pour autant je ne me suis jamais considérée comme concernée.

Qu’est ce qui vous a le plus marqué ?

L’exemple d’une jeune fille de 12 ans qui a rencontré un garçon se présentant comme ayant le même âge sur Snapchat. Ce jeune homme est en fait le père de la jeune fille qui participe à une expérience visant à démontrer l’innocence des plus jeunes. Il lui donne rendez-vous loin de chez elle, certain qu’elle refusera et finalement elle accepte et part à la rencontre de quelqu’un dont elle n’est pas certaine de l’identité.

Et votre fils dans tout cela ?

Pour l’instant, il n’est pas sur les réseaux sociaux. J’essaye de réglementer et limiter au mieux son accès aux écrans sans pour autant susciter de la frustration chez lui. L’intervention de Siceron lui a énormément appris mais cela l’a aussi beaucoup inquiété. J’ai dû le rassurer et me poser calmement pour lui parler.

Avez-vous changé vos habitudes depuis ?

Oui, complètement. Notamment en ce qui concerne les paramètrages. Que cela concerne la confidentialité ou encore la géolocalisation, j’ai adapté les réglages à ma consommation. J’ai aussi commencé à appréhender l’usage qu’aura mon fils.

Les réseaux sociaux sont des outils de notre quotidien, il faut maintenant que tout le monde apprenne à s’en servir correctement.

Mais au final, que faut-il faire ?

Communiquer auprès de son enfant, lui montrer que l’on est à son écoute. Limiter sa consommation internet et fixer des règles flexibles. Garder un oeil sur les faits et gestes de son ado est très important sans pour autant avoir une posture intrusive. Enfin, savoir identifier tout comportement abusif et le signaler est très important afin de naviguer dans un espace plus sûr.

Lutter contre le cyberharcèlement2022-01-24T14:55:15+01:00

Rencontre avec les enfants de l’IME

Un échange enrichissant !

Fin octobre, des enfants de l’institut médico-éducatif de Loos sont venus une journée au centre pour partager un moment de rencontre et d’échange avec le secteur enfance.
Au programme : jeux musicaux, parcours sportif, découverte des phasmes et des bulles. Au delà du divertissement, c’est aussi une démarche de vivre ensemble. En effet, créer ces instants propices à l’échange permet à l’enfant de modifier son regard sur la différence.
Nous tenons à remercier l’équipe d’animation d’avoir rythmé leur matinée. La rencontre s’est faite en aval avec Ophélie, éducatrice spécialisée du centre social, et Iseult Garbez, l’éducatrice spécialisée de l’IME.

L’objectif était de susciter la rencontre avec le handicap afin de mieux le comprendre.

Ophélie, éducatrice spécialisée
Rencontre avec les enfants de l’IME2022-01-24T14:01:46+01:00