Course de bolides

Première édition !

Nos 20 participant.es de 6 à 12 ans ont construit leur bolide uniquement avec des matériaux recyclés. Trois séances d’atelier construction ont été mise en place pour laisser libre court à leur créativité. La customisation des bolides a été réalisée aux Fablab du Centre Social Projet avec la découpeuse laser. Ce partenariat nous permet de construire des véhicules plus esthétiques tout en utilisant un maximum de matériaux de récupération. Cette grande compétition a rassemblé tous les enfants. Un moment très impressionnant pour tous et toutes ! La deuxième place a été remportée par Pierre Emmanuel avec un parcours de 5m17 ! Face au franc succès de cette opération, une seconde édition sera organisée en 2022.

Course de bolides2022-01-24T17:12:28+01:00

Robotique

Les ateliers battent leur plein !

Le mercredi, c’est robotique avec Alexis ! Les jeunes de 3 à 17 ans apprécient ce moment de découverte et d’expérimentation où ils peuvent réaliser des expériences fabuleuses et s’initier aux métiers du numérique et de la programmation. Le mot d’ordre est clair : tout est possible avec rien. Alexis s’est lancé le défi de n’utiliser que des matériaux recyclés. C’est un bon moyen pour les enfants d’avoir des produits personnalisés et 100% récup’. De l’exploration de la faune et de la flore locale jusqu’à la création de robots téléguidés, rien n’arrête Alexis et ses jeunes qui en redemandent à chaque séance. Alexis a fait l’objet d’une importante mise en lumière sur notre réseau social Facebook. Le centre social étant plus que jamais dans un objectif clair de transition numérique, il nous était essentiel de valoriser le travail accompli. Les ateliers sont aussi l’occasion de remettre les mathématiques et les sciences au goût du jour. Des matières auxquelles on tente de redonner un second souffle dans nos collèges et lycées.

Robotique2022-01-24T17:08:44+01:00

Fête des quartiers

Une belle parenthèse !

Samedi 25 septembre, une fête des quartiers s’est déroulée sur la place de la Méditerranée de 14h30 à 17h30. Elle était organisée par l’association FAME avec l’association Wellouëj. Les personnes présentes ont pris part aux ateliers de sérigraphie, de lecture en musique avec l’association Du Vent Dans Les Mots, de peinture ainsi qu’à divers jeux ludiques ! En fin de journée, le camion de glace a eu un grand succès auprès des enfants !

Une belle parenthèse qui vient marquer la fin des beaux jours dans le quartier Lille-Sud.

Fête des quartiers2022-01-24T17:05:09+01:00

World Clean Up Day 3

Une action concrète pour un quartier plus propre !

Samedi 18 septembre, de 10h à 12h, s’est tenue la journée mondiale de nettoyage de notre planète en partenariat avec le Centre Social de l’Arbrisseau et les associations Itinéraires et FAME. À Lille et dans la métropole, de nombreuses opérations citoyennes de ramassage des déchets ont été organisées.
Convivialité et bonne humeur étaient les mots d’ordre ! La journée a débuté par un petit-déjeuner et s’est terminée par un barbecue au soleil. À Lille-Sud, une quantité énorme de déchets a pu être ramassée par 160 bénévoles dans le quartier. Cette action a ainsi permis de redonner aux habitant.es un espace de vie propre et accueillant tout en sensibilisant les collégien.nes à la propreté. Les gestes simples du quotidien sont aussi importants que les actions menées par les services d’entretien de la ville.

World Clean Up Day 32022-01-24T17:02:06+01:00

Venez fêter Noël avec nous

Ce mercredi 8 décembre, venez nombreux pour fêter Noël en notre compagnie.

Découvrez notre programme :

  • Création de sapins en pomme de pin
  • Création de boules de Noël
  • Promenade en poney
  • Chamboule tout
  • Course en sac
  • Fléchettes
  • Jeux de palais
  • Basket
  • Pêche aux canards
  • Vente de jouets et de bonnets
  • Crêpe Party par l’association FAME
  • Café chaud
  • Stand de maquillage et de coloriage
  • Tombola avec 4 lots à gagner

Les activités poney et pêche aux canards auront lieu sur la Place Garonne à Lille-Sud.

DÉCOUVREZ NOTRE PROGRAMME

centre_social_culturel_lazare_garreau_programme_noel_2021

Venez fêter Noël avec nous2021-11-30T17:30:21+01:00

Lutter contre le harcèlement scolaire différemment.

Internet et la mise en scène de sa propre image est pour les jeunes un moyen non seulement de reconnaissance, mais aussi de construction de leur identité. Seulement, selon l’association e-Enfance, 1 ado sur 10 déclare avoir déjà été victime de cyber-harcèlement. Les conséquences de ces faits sont très graves.
Face à cela, l’équipe du centre s’est mobilisé pour permettre aux ados de mieux appréhender ce genre de situation. Durant les vacances de février 2021, 4 jours ont été consacrés à la prévention de ce fléau vis-à-vis des 12-14 ans.
Yassin Ouazarane (Siceron), vidéaste et expert en réseaux sociaux, a créé pour eux cette animation. Il a pu apporter son expérience de Community Manager diplômé en Communication, l’occasion pour lui de susciter de nouvelles vocations en leur apprenant « Comment devenir un bon Youtubeur ? ». Ainsi, il déconstruit le cliché souvent répété sur ce métier, assimilé à la paresse et à l’argent facile.
Une première demi-journée de sensibilisation théorique a fait germer l’idée d’un court métrage. Les jeunes ont pu observer tous les aspects techniques liés à la prise de vue et au montage de celui-ci.
Les jeunes ont choisi de parler du statut du témoin. Lorsque l’on parle de cyber-harcèlement, il est souvent question des cas de la victime ou du harceleur. Mais on oublie généralement le témoin, avec son œil extérieur, il a un rôle important à jouer.
Les jeunes, en se mettant en scène, deviennent acteurs et modèles à suivre. Par la suite, ils pourront devenir ambassadeurs, en sensibilisant leurs proches avec leurs mots et leurs codes et avoir une réelle influence sur leur entourage.
Par le biais de la mise en scène, l’apprentissage se fait naturellement, ce qui, pour les jeunes, représente une belle leçon.

Lutter contre le harcèlement scolaire différemment.2021-10-05T12:45:23+01:00

En 2021, on a ensoleillé l’été !

Malgré une année scolaire mouvementée, par le risque d’un retour en confinement, par les fermetures de classes et une météo estivale pas franchement top, c’est la bonne humeur de l’équipe d’animation du centre social qui a réchauffé le coeur des enfants et des jeunes pendant les grandes vacances !

Trois lieux d’accueil

À l’instar de l’année dernière, l’organisation de l’accueil de loisirs a dû se conformer aux mesures sanitaires en vigueur. Cependant, cela ne nous a pas empêché de bien rigoler. Comme l’année dernière aussi, le centre social a pu bénéficier des infrastructures de la Ville de Lille. L’école Maternelle La Bruyère a accueilli 60 enfants de moins de 6 ans et l’Ecole Primaire Painlevé était réservée aux 80 enfants de 6 à 11 ans. Chacun de ces pôles étaient scindés en groupe de 20 enfants. La grande cour de récréation de l’école est un lieu très appréciable, vaste et adapté.
Le Centre Social était quant à lui occupé par les 50 jeunes accueillis cet été pour de nombreuses activités.
Au total, c’est une équipe de 40 animateurs dont 13 stagiaires qui a su innover et proposer de supers activités en accord avec les goûts des petits et des grands.

Un grand nombre de sorties

Une grande sortie était prévue par semaine, adaptée à chaque tranche d’âge et secteur.
Les vacances ont commencé par une sortie dans un nouvel espace, à deux pas du centre, dédié à la science : Smallicieux. Des simulations de scènes d’action où les enfants ont pu jouer les acteurs, un photoboot et des jeux d’eau liés à l’univers des sciences ont bien plus à nos jeunes participants. Il y a eu aussi l’Accrobranche à Phalempin, Bellewaerde, Astérix, Paridaisa, Walibi et Loisi Parc pour les enfants et les jeunes. En plus de cela, les jeunes ont pu profiter de PlopsAqua et Opal Laser.
Les plus petits avaient quant à eux leurs sorties adaptées : Bagatelle, La mer de sable, un parc sur le thème des états-unis, des cowboys et des indiens, mais aussi Boudewinjpark où les petits ont eu la chance de profiter des jeux d’eau. Ils ont été sidérés par le spectacle de dauphins.
La météo n’a malheureusement pas permis aux participants des sorties à Nausicaa d’aller sur le front de mer se baigner.

Une multitude d’activités

Les activités mises en place par la ville de Lille dans le cadre de Voyages voyage ont aussi rythmé les journées d’animation : les plus petits sont allés à la piscine, ont fait du poney et visité le zoo. Les plus grands ont pu aller à la piscine, et enfin, il était proposé aux ados de nombreuses activités : recyclage de jean, simulateur de surf, canoë et tyrolienne.
Nos super responsables d’animation ont pu concevoir des trames pour les grands jeux en amont pour cadrer et donner une orientation aux animateurs débutants et aux stagiaires. Mieux préparés, la pression des débuts dans l’animation étaient moins difficiles à gérer, ce qui leur a permis d’être plus créatifs et disponibles.
De nombreux Grand Jeux ont donc été organisés : Enquête Policière, Olympiade, Chasse au trésor, Rallye Photos, Casino, Jeux de piste, Kermesse et jeux d’eau.

De nombreux partenariats

Nous profitons de cette article pour saluer nos partenaires et prestataires.
MSC Lille a initié les enfants à la bonne pratique du vélo, de la trottinette et organisé un biathlon. Une journée VTT sera d’ailleurs organisée en nature prochainement. Nous remercions aussi les intervenants football Freestyle (Rémy Coquelle), Parkour 59, Kapuera, Voyages Descamps et Not Car (sociétés de bus) et bien sûr Le Grand Sud. Des ateliers jardinage et bricolage ont aussi été proposés aux plus petits à la Fabrique du Sud.

Écoles ouvertes

Le centre social était présent sur les deux collèges de secteur, Louise Michel en partenariat avec le Centre Social de l’Arbrisseau et Paul Verlaine. Pour le premier, des animations autour du numérique ont été proposées par l’équipe des Centres Sociaux Connectés ainsi qu’un atelier de sérigraphie avec Olivier de Carvalho. Le deuxième a pu profiter de la présence d’Alexis pour des ateliers scientifiques. Dans chacun des collèges, Sylvain a clos ces semaines en beauté avec une journée multi-sport à la salle Jean Bouin.

Séjours et mini-séjours

Le premier séjour à Serres Chevalier a eu lieu du 8 au 18 juillet. Le départ s’est fait pour la première fois en train. Vingts enfants et jeunes ont pu profiter de la station de ski et visiter Briançon et ses châteaux. Canyoning, rafting, randonnée, cani-rando, VTT, baignade en piscine naturelle, descente en kayak gonflable, foot, basket, escalade et via ferrata ont rythmé le séjour avec l’encadrement de 5 animateurs.
Le deuxième au Grau du Roi, du 15 au 26 août, axé sur la pratique sportive, a permis aussi aux 24 enfants de profiter d’un superbe chalet avec accès privé à la plage, du parc aquatique, de l’équitation, du pédalos avec toboggan, d’un laser game, et aussi de sorties nocturnes à la foire, des sorties au musée. Axés aussi sur l’aspect éducatif, les moments de baignades à la plage ont permis aux enfants de réaliser des activités sciences les pieds dans l’eau, merci Alexis. Ils ont aussi pu, avec les pompiers de l’Hérault, découvrir certains aspects de ce métier et monter la grande échelle. Sylvain a aussi organisé une compétition de foot en partenariat avec un centre social parisien.
Des actions autour du portage et du développement de projet ont été prévues pour permettre le financement de ces séjours jeunes. Ainsi, ils ont présenté leur projet devant le FPT et la CAF lors d’une commission de présentation.
Aussi 3 mini-séjours ont eu lieu cet été pour les plus petits, au Val Joly du 12 au 16 juillet (19 enfants), A Wormhout du 26 au 30 juillet (17 enfants) et au Portel du 9 au 13 août (20 enfants).

En 2021, on a ensoleillé l’été !2021-10-05T15:28:52+01:00

La Fabrique des Sciences

La « Fabrique des Sciences » est un espace de découverte ludique des phénomènes scientifiques.
Au sein du système scolaire, les mathématiques et autres sciences peuvent parfois sembler abstraites car trop théoriques. La science ça fait peur, elle paraît ennuyeuse ou difficile.
Mais grâce à Alexis, ça devient « cool et rigolo ! »

A la mise en place de l’atelier, les enfants n’osaient pas venir mais aujourd’hui ils sont de plus en plus nombreux ! Ces ateliers sont animés par Alexis.

Faisons connaissance !

Alexis abandonne son contrat d’apprentissage entre deux années scolaires, il décide alors de commencer un service civique. Au mois d’avril 2019, son attrait pour les sciences lui donne envie de s’engager dans l’aventure des “Petits Débrouillards”. Cette association est un mouvement associatif d’éducation populaire à la culture scientifique et technique.
Son but : éveiller l’esprit critique et la curiosité scientifique pour faire partager les sciences au plus grand nombre.
Leur mot d’ordre : faire pour comprendre, comprendre pour mieux agir.
« Observer, s’interroger, expérimenter, tâtonner, débattre, conclure : la démarche scientifique est un antidote au dogmatisme. Au cœur de la pédagogie des Petits Débrouillards, elle encourage la curiosité, le partage des connaissances et l’esprit critique. »
C’est en faisant appel à cette association que nous l’avons rencontré, lors d’ateliers au centre social en février 2020 et que nous avons décidé de l’embaucher !

« Alexis est trop gentil avec lui on apprend beaucoup de choses sur la science et en plus tout ce qu’on fait avec lui c’est trop bien, on a construit un détecteur de gourmandise avec une bouteille et une paille, on fait un élevage de phasme scorpion et on fait de la programmation. »
Inès

Qu’est ce que la fabrique des sciences

En s’appuyant sur la démarche expérimentale, la didactique des sciences, son histoire et la connaissance des publics, cette « Fabrique » permet d’explorer les différents aspects de la mise en place d’activités scientifiques et d’acquérir progressivement par les publics les compétences nécessaires.

Voici les différents ateliers animés par Alexis en ce sens :

Le club des sciences

Le club des sciences a lieu dans le cadre de l’accueil périscolaire de 17h à 18h.
Sur la base de constats de phénomènes Alexis sait soulever l’incompréhension et suscite la curiosité des jeunes.
En utilisant des objets du quotidien, il met en évidence des phénomènes observables dans la vie de tous les jours, rendant tangible l’expression de théories parfois complexes, loin des stéréotypes associés aux sciences (technologies compliquées, abstraites etc.).
C’est le cas par exemple avec les fusées réalisées dans le cadre du club.
Avec la bonne problématique scientifique, on peut venir questionner beaucoup de thématiques de société : gestion des déchets, éveil à la physique-chimie etc.
En plus d’un éveil à la science, ses ateliers développent aussi l’imagination des enfants par la formulation d’hypothèses ouvertes sur le champ des possibles offert par l’imaginaire de ces scientifiques en herbe.
Des concours entre les secteurs ont été mis en place en alliant activités manuelles et robotiques. Par exemple, lors des vacances de Noël nous avons mis en place un défi de « Boîtes de Noël animées ». Il s’agissait d’amener de la robotique dans une activité manuelle (éclairage, motorisation, codage, etc).

Séjours scientifiques

Lors des vacances de Toussaint, les enfants de 6 à 10 ans ont pu profiter d’un séjour apprenant sur la science et la nature.
Les temps du soir étaient consacrés à la construction d’un volcan à l’aide de papier journal et de colle mais surtout du vinaigre et du bicarbonate pour une belle éruption volcanique. Le mercredi après-midi était consacré à l’expérience et à l’explication de cette réaction chimique effervescente.
Lors de ces séjours un lien particulier se noue avec les enfants, l’ambiance y est bienveillante, quasi familiale.
Les enfants font des expériences, manipulent et testent, pour reproduire et comprendre ces phénomènes. Ils créent et construisent eux même des choses, développant motricité, créativité et estime d’eux-même.
Cela va donc du design d’objet, jusqu’à la construction d’un petit prototype.

« Le club sciences c’est trop cool c’est mon activité préférée, j’ai construit un robot pierre feuille ciseau et mes expériences favorites sont celles qui explosent, comme les volcans ! »
Ritej

Une fabrique mobile

Cette fabrique à pour vocation d’aller vers les habitants, de travailler en étroite collaboration avec nos partenaires sur des actions de sensibilisation et de développement liées aux usages numériques .
Par exemple, cet été dans le cadre de l’École Ouverte et dans celui de La Fête de la Science à la rentrée scolaire, des ateliers DIY & Makers ont permis aux jeunes du territoire de s’exercer à la robotique et de découvrir une approche plus ludique des sciences.
Avec les collèges du quartier, le projet « Fabrique des sciences » a donc pour objectif de sensibiliser les jeunes en proposant d’établir des parcours d’initiation et de perfectionnement aux pratiques scientifiques sur des temps périscolaires et scolaires en valorisant les travaux des enfants sur des événements communs.
Et pourquoi pas une mobilité et un engagement vers les filières techniques ?

Ce panel d’intervention répartie sur différents lieux et sur le temps des loisirs-éducatifs incitent les enfants à se lancer et à faire « quelque chose » qui fonctionne, la base de toute technologie.
En faisant, en testant et en améliorant, ils commencent à jouer avec la science, ils valorisent leur travail et se sentent valorisés. En effet, une fois à la maison, ils peuvent reproduire les expériences chez eux puisqu’elles n’utilisent que des objets du quotidien.
Collaborer ensemble à la pratique des Sciences au sein de ce quartier, a pour objectif de faire un réseau de Fabriques scientifiques et d’expériences.
Ainsi, parents-enfants pourront aller de l’une à l’autre, pour partager des ateliers, des savoir-faire, des connaissances et simplement le plaisir de faire soi-même avec les autres.

La Fabrique des Sciences2021-03-08T16:20:53+01:00

Sensibilisation au public porteur de handicap

Depuis plusieurs années, le centre de loisirs Lazare Garreau accueille des enfants porteurs de handicap. Afin d’améliorer la qualité d’accueil, mais aussi le suivi de ce public.
David, coordinateur Enfance, et Ophélie, éducatrice spécialisée recrutée en décembre 2019, ont développé le projet d’un accueil de loisirs « inclusif ».
Il s’agit de rendre accessible l’accès aux loisirs éducatifs, sportifs et culturels aux enfants de 3 à 17 ans porteurs de handicap, notamment lors de nos ACM (Accueil Collectif de Mineurs). L’idée s’est aussi développée au sein du multi-accueil. Ce projet repose sur 5 axes :
– L’accueil de l’enfant et de sa famille ;
– La création d’un réseau partenarial ;
– Le renforcement des équipes éducatives par l’embauche d’une Éducatrice Spécialisée ;
– La formation des équipes ;
– L’achat de matériel pédagogique adapté.
Avant de rejoindre le centre social, Ophélie a travaillé au contact d’enfants porteurs de différents handicaps en temps qu’AVS en classe spécialisée ULIS (Unités localisées pour l’inclusion scolaire). C’est grâce à son parcours qu’elle offre aux enfants accueillis au centre, bien plus qu’un accompagnement adapté.
Au centre social elle est devenue la figure repère pour les enfants porteurs de handicap et aussi pour les parents. Elle les oriente, informe, et établit un lien de confiance.
Grâce à son travail d’inclusion et de prévention, les enfants porteurs de handicap ont pu bénéficier des activités mises en place par nos animateurs et nos partenaires associatifs (judo, danse). Il s’agit d’adapter au mieux l’activité afin de respecter le rythme de l’enfant.

Un temps de formation dédié

Pour rendre l’équipe d’animateurs actrice de l’inclusion de ce public, Ophélie et David ont organisé des temps de formation à destination des équipes éducatives avec différents acteurs (UFCV, éducateurs spécialisés en IME).
Durant ces formations, les différents types de handicap ont pu être abordés. La matinée de formation portait sur la création d’un projet d’intégration global. Il vise à :
– Repérer les acteurs de l’environnement de l’enfant ;
– Améliorer le projet éducatif et pédagogique existant ;
– Adapter les activités aux particularités de l’enfant et s’appuyer sur des outils, du matériel pour qu’ils puissent participer aux activités ;
– Permettre aux enfants porteurs de handicap d’acquérir et de développer de nouvelles compétences sociales.
L’après-midi consistait à la mise en place de cas pratiques pour aborder de manière pragmatique et concrète les connaissances acquises le matin même : Immersion dans le rôle d’un enfant porteur de handicap.
Les animateurs se sont sentis impliqués dans les différents temps de formation et souhaitent développer leur créativité en matière d’élaboration d’activités inclusives et adaptées.
Ainsi d’autres temps de formation sont prévus prochainement.

Sensibilisation au public porteur de handicap2021-03-08T14:14:07+01:00

Un été « Covid-19 » au centre social

Cette année en raison d’un contexte sanitaire particulier nous avons dû réfléchir et organiser l’accueil de loisirs différemment. En effet il s’agissait de proposer une organisation en règle avec les différents protocoles sanitaires de jeunesse et sport mais aussi de préserver au mieux la santé de tous notamment par le respect des gestes barrières.

Nous avons pu bénéficier des infrastructures de la ville et plus précisément de l’école primaire Painlevé et de l’école maternelle la bruyère. La multiplication des locaux nous a permis de distinguer 3 lieux d’accueil et ainsi diminuer le risque de propagation du virus. L’école maternelle a accueilli les enfants de moins de 6 ans, l’école primaire les enfants de 6-11 ans et le centre social pour le secteur jeune. Chacun des secteurs était eux-mêmes scindé en sous-groupes permettant d’avoir des petits groupes de 12 à 15 enfants maximum.

De plus nous avons mis l’accent sur l’encadrement où nous avons fait le choix de doubler les effectifs d’animation afin de faciliter et de permettre la mise en place des gestes barrières au sein des groupes. C’est donc une équipe de 43 personnes qui a animé l’été 2020 à Lazare Garreau.

En matière d’animation, nous avons mis en place un partenariat avec l’école Primaire Painlevé sur la première semaine des vacances d’été. Il s’agissait de mettre en place des cours de math, de français, avec deux instituteurs de Painlevé tous les matins de 9h00 à 12h00. En complémentarité nous avons travaillé avec nos partenaires habituels comme « Act and play », « du vent dans les mots », « les ajoncs », « Korzéam », qui ont proposé des activités ludiques et éducatives.

Aussi différentes activités artistiques et sportives ont rythmé les journées des enfants : Roller, danse, éveil musical, vtt, piscine, aviron, etc.  
Mise en place d’un partenariat avec Le grand Sud afin de faire découvrir différentes activités culturelles et sportives. Chaque jour le matin de 9h30 à 11h30, un groupe de 12 enfants du secteur enfance a pu participer à des ateliers artistiques, sportifs (danse, arts plastiques, roller derby, etc.) Une petite restitution avait lieu chaque vendredi à 16h au grand Sud. Plusieurs centres sociaux ont pu participer à ces ateliers.

Il a fallu aussi repenser nos sorties et notamment les sorties en familles ! Nous avons donc opté pour une tranche d’âge par jour en sortie. Le lundi et mardi les petits et grands primaires, les mercredis le secteur maternel est le jeudi le secteur jeunesse. Cette organisation nous a permis de limiter le nombre de personnes et de bus par jour et ainsi accéder plus facilement aux parcs d’attractions comme Astérix, Bellewaerde, Bagatelle, Pari Daisa, etc. Nous avons pu organiser quelques sorties en famille (Bagatelle, Nausicaa, etc.)

De nombreux séjours et mini-séjours ont rythmé les vacances, toujours dans l’idée de multiplier les groupes mais aussi de permettre de sortir après une période de confinement ! Ainsi un séjour à Serre Chevalier, en Normandie, des mini-séjours à Olhain, Le Portel, Wormhout ont été organisés.  
Le séjour en Normandie à aussi permis aux jeunes de 15 à 17 ans de perfectionner leur anglais grâce à notre intervenante de l’association Act’n’Play qui dispensait des cours en journée.
Des actions d’auto-financement ont été prévues pour permettre le financement des séjours jeunes. Ainsi ils ont présenté leur projet devant la FPT et la CAF lors d’une Commission de présentation.
Un été « Covid-19 » au centre social2021-10-05T13:08:37+01:00